Les sculpteurs du travail

Les sculpteurs du travail, exposition temporaire, Musée Camille Claudel, Nogent sur Seine du 26 septembre 2020 au 7 mars 2021.

Le musée Camille Claudel de Nogent sur Seine présente une exposition sur Les sculpteurs du travail. Le magnifique catalogue, dans lequel la conservatrice et directrice du musée, Cécile Bertran a participé, nous montre comment, dans la deuxième moitié du XIXe siècle et jusqu’à la Première guerre mondiale, de nombreux sculpteurs vont bien au-delà des peintres contemporains pour s’attacher à représenter le monde du travail. Les révolutionnaires de 89 avaient exprimé le vœu que les statues allégoriques soient représentées par des hommes et des femmes magnifiés par leur travail. C’est chose faite, avec une pléiade d’artistes (l’exposition montre essentiellement des artistes français et belges) qui explorent la condition humaine pour tirer de vrais chefs-d’œuvre. À côté de l’exaltation de l’ouvrier qui ne ménage pas sa force, d’autres sculpteurs ont souligné la servitude et le malheur qui guettent ceux qui s’adonnent pour vivre, à un travail dangereux. Pire encore est la situation de ceux qui n’ont même pas à risquer le péril pour avoir un maigre salaire, parce que le travail leur manque : c’est la poignante représentation de la faim.

Nous avons choisi, avec l’aimable autorisation du Musée de Nogent-sur-Seine, cinq œuvres, en espérant vous donner envie de voir la totalité de cette intelligente et émouvante exposition.

Le travail, bas-relief d’Anatole Guillot, 1903. Détail. © Musée des Beaux-Arts de Troyes
Le forgeron, bas-relief de Victor Prouvé, 1901-1902. © Musée de l’Ecole de Nancy
Le terrassier, buste de Jules Dalou, 1901. © Petit Palais, Musée de la Ville de Paris
Le grisou, bronze de Constantin Meunier, 1889. © Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles
La faim, bronze de Paul Roger-Bloche, 1904. © Petit Palais, Musée de la Ville de Paris