Nos publications

Le considérable travail de l’APIC mené depuis 1997 devait pouvoir être pérennisé et consultable.

Lire la suite...
Nous avons donc créé une collection, Les Cahiers de l’APIC, qui rassemblent les communications des colloques et rencontres que nous avons organisés, accompagnée de Hors-Séries, pour nos travaux réalisés en dehors des colloques. Nous avons aussi eu la possibilité d’être édités dans la collection Patrimoines du Laboratoire LLSETI de l’Université de Savoie qu’a dirigée, entre 2010 et 2020, notre présidente Gracia Dorel-Ferré. Un ouvrage a été édité dans la prestigieuse maison d’édition LieuxDits.
Nous enrichissons cette page des travaux d’apiciens auteurs de publications dans notre champ d’études.
Nous souhaitons ouvrir nos travaux à une large consultation, et pour cela, nous avons engagé leur mise en ligne, avec l’autorisation des auteurs et des éditeurs.
En ligne également, dans la rubrique « L’Association », tout le matériel que nous avons mis au point pour une meilleure communication (Lettre, Rivet, Quatre-Pages).

Nos ouvrages peuvent être commandés au siège de notre association :
APIC
7, Résidence de La Fournière
51300 MAROLLES
Tél : 06 35 30 21 39


Nos publications les plus récentes

Patrimoines en tension, les paysages industriels ?

Gracia Dorel-Ferré, Yves Bouvier et Denis Varaschin (dir)
Édition APIC, Ville de Troyes, 2023

Lire le sommaire

Télécharger la version PDF in extenso

Le patrimoine industriel dans tous ses états
Un hommage à Louis Bergeron

Sous la direction de Gracia Dorel-Ferré
Édition Université de Savoie-Mont Blanc, 2019

Aperçu du contenu de l’ouvrage

Télécharger la version PDF in extenso

Les mémoires de l’industrie en Champagne-Ardenne

Collectif d’auteurs sous la direction de Gracia Dorel-Ferré

Réalisation Région Grand-est, Interbibly, APIC
Éditions LieuxDits, 2016

Lire la 4ème de couverture
Cet ouvrage rappelle les grandes heures de la Champagne-Ardenne industrieuse et industrielle, qui utilise avec économie et savoir-faire les ressources à sa portée : l’eau, la terre, le minerai de fer, les produits de son agriculture. Sans prétendre à l’exhaustivité, des épisodes connus ou moins connus, parfois totalement ignorés, sont rappelés ici : l’extraordinaire versatilité du moteur hydraulique, présent partout, la créativité des potiers, qui s’exercent aussi à la fabrication en série de sculptures religieuses ; les débuts de l’activité textile ou de la métallurgie, à partir de petites unités familiales, les boutiques. Oubliée aussi, l’arrivée des industriels rescapés de l’Alsace-Lorraine ou venus de plus loin, qui tous participent au développement régional : les Anglais dans le textile, les bouchonniers catalans. L’innovation commerciale, depuis les foires médiévales jusqu’aux magasins à succursales multiples, est aussi une aventure digne d’être rappelée. Ce livre va bien au-delà d’un simple recensement du patrimoine bâti : basé sur une étude approfondie de documents et photographies d’archives, il restitue toute la richesse de notre passé et nous permet de faire revivre ce qu’a été la diversité des activités industrielles de la Champagne-Ardenne, il n’y a pas si longtemps.

Pas de version téléchargeable actuellement.


L’ouvrage de référence de l’APIC

Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne.
Les racines de la modernité

Collectif d’auteurs sous la direction de Gracia Dorel-Ferré
Éditions CRDP de Champagne-Ardenne, 2005
ISBN 2-86633-418-3

Lire la 4ème de couverture
L’Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne permet au grand public et plus particulièrement aux enseignants, aux amateurs d’art, aux acteurs culturels et aux décideurs de la région d’identifier ce patrimoine et de découvrir sa richesse insoupçonnée.
Ce livre constitue un panorama des activités industrielles à travers différentes époques et micro-régions : les industries minière et métallurgique, textile, des arts du feu, agroalimentaire, aéronautique, la production d’énergies hydraulique, vapeur et nucléaire… Il offre un nouveau regard sur les lieux : fonderies, forges, haut-fourneaux, brasseries, caves, crayères, celliers, moulins, silos, parcs, châteaux, magasins, faïenceries, verreries, tuileries, briqueteries, ouvrages d’art, équipements ferroviaires, constructions fluviales, maisons et cités, cimetières, sucreries, bonneteries, ganteries, manufactures…
Mais l’étude du patrimoine industriel ne se réduit pas à une étude de gestes architecturaux, elle nous instruit des sites et des lieux mais aussi de la mémoire des savoirs et des savoir-faire, elle donne les clefs pour le rendre identifiable, proche et lisible par tous.
Cet ouvrage permet aussi de mieux comprendre l’environnement présent, et d’ouvrir des perspectives pour le futur. Que sauvegarder et réhabiliter ? Quelle nouvelle affectation donner aux sites pour les rendre utilisables et rentables ? Quel avenir pour le patrimoine industriel ? La Champagne-Ardenne nous offre un inventaire d’actions possibles.

Télécharger la version PDF in extenso

 


Les 10 cahiers de l’APIC

Guerre et Paix en Champagne-Ardenne et ailleurs (1914-2014) – Quels patrimoines ?

Collectif d’auteurs sous la direction de Gracia Dorel-Ferré
Cahier de l’APIC n°10
Éditions SCEREN/CRDP de Champagne-Ardenne, 2015
ISBN 978-2-86633-535-9
Lire la 4ème de couverture
Pendant longtemps, on s’est contenté de parler de la guerre de 14-18 comme d’une horrible parenthèse. Aux témoins, auxquels on n’avait porté qu’une attention fragmentaire, ont succédé les analystes. Et, depuis quelques années, les constructeurs de mémoire. Parmi les questions qu’ils se posent, plusieurs ont une dimension pédagogique, non seulement parce qu’elles rejoignent des préoccupations professionnelles, mais aussi parce qu’elles aident à voir les choses autrement. La guerre a changé les habitudes, les rapports humains, tout a été bouleversé, jusqu’aux façons de s’habiller, d’habiter, de travailler. Les cadres de la production, les produits eux-mêmes ont changé. L’avion et la voiture, qui étaient des objets pour les sportifs et les aventureux, sont devenus des armes et des moyens de communication auxquels on n’aurait sûrement pas pensé avant, du moins à ce point-là. C’est pourquoi nous avons choisi de mettre l’accent sur le patrimoine économique et social, c’est-à-dire ce qui, de notre héritage, est utile et profitable pour les générations actuelles et futures…
Actes du 10e colloque de l’APIC, organisé à Reims en mai 2014, à l’occasion du Centenaire de la Première Guerre mondiale.
Télécharger la version PDF in extenso

Patrimoines textiles de par le monde en Champagne-Ardenne et ailleurs

Sous la direction de Gracia Dorel-Ferré
Cahier de l’APIC n°9
Éditions SCEREN/CRDP de Champagne-Ardenne, 2012
ISBN 978-2-86633-522-9

Lire la 4ème de couverture
Il n’est pas suffisant de bien connaitre les sites de patrimoine industriel, il faut aussi être attentif à leur devenir. Voilà ce à quoi s’attache Patrimoines textiles de par le monde, qui comprend la presque totalité des communications présentées aux troisièmes rencontres de la section textile de TICCIH, à Sedan et à Mouzon, les 31 mai, 1 et 2 juin 2007. Du Japon au Mexique, en passant par l’Europe, l’ouvrage se divise en trois grandes parties. On parcourt d’abord l’ensemble du patrimoine textile mondial « à vol d’oiseau ». Puis, « grands sites du patrimoine textile dans le monde » emmène le lecteur des premières filatures de coton du Danemark à la magnifique manufacture de soie de Tomioka au Japon, ou encore à la Constancia Mexicana de Puebla. La troisième partie, « Grands sites du patrimoine français » évoque des sujets aussi divers que les débuts de l’industrie cotonnière dans le Nord de la France, la saga industrielle de la famille Sommer à Mouzon ou la sauvegarde du patrimoine de l’habillement dans la région lyonnaise.
Télécharger la version PDF in extenso

Le patrimoine industriel de Champagne-Ardenne. Diversité et destinées. L’inventaire en perspective.

Sous la direction de Gracia Dorel-Ferré et Xavier de Massary

Cahier de l’APIC n°8
Éditions SCEREN/CRDP de Champagne-Ardenne, 2012
ISBN 978-2-86633-510-6

Lire la 4ème de couverture
Contrairement à des régions voisines plus homogènes caractérisées par la présence de la très grande entreprise, le patrimoine industriel de la Champagne-Ardenne est d’une riche diversité, avec des pôles de concentration mais aussi beaucoup de dispersion sur tout son territoire, et, en ville, un mélange étonnant de petites unités et de grandes usines. De 1984 à 2009, il a été entièrement répertorié par L’inventaire régional de Champagne-Ardenne, aide précieuse pour I’APIC, qui œuvre depuis 1997à mieux faire connaitre ce patrimoine spécifique.
De la friche Miko de Saint-Dizier à la métallurgie ardennaise, en passant par la faïencerie des Islettes et le parc de Champagne de Reims, cet ouvrage recense les différents patrimoines industriels de Champagne-Ardenne.
II dresse un état des lieux de leur accessibilité et de leur mise en valeur et revient sur les domaines qu’il reste encore à explorer : les réseaux ferro­viaires, le patrimoine électrique, le transport fluvial…
En contrepoint de ce patrimoine régional, il s’ouvre également à d’autres situations, que ce soit la métallurgie ouralienne ou le paysage industriel de la Basse-Seine.
Abondamment illustré, Le patrimoine industriel de Champagne-Ardenne rend compte de l’étendue et de la richesse de ce legs de notre histoire, encore trop peu connu et trop peu valorisé.
Télécharger la version PDF in extenso

Patrimoines de l’industrie agroalimentaire. Paysages, usages, images
Sous la direction de Gracia Dorel-Ferré
Cahier de l’APIC n°7
Éditions SCEREN/CRDP de Champagne-Ardenne, 2011
ISBN 978-2-86633-490-1

Lire la 4ème de couverture
On a longtemps nié la dimension industrielle du patrimoine de l’agriculture. C’était oublier les grandes transformations du XIXe et du XXe siècle qui ont fait de l’agriculture un produit industriel comme un autre. Ce patrimoine, présent sur toute la planète, est pourtant le moins connu et le plus fragile. Patrimoines de l’industrie agroalimentaire en esquisse le portrait.
Sur le thème du grain, du sucre et du vin, l’ouvrage donne la parole à des spécialistes de Champagne-Ardenne et d’ailleurs -d’Europe : Norvège, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Russie ; d’Amérique : Mexique, Costa Rica, Brésil, Uruguay et d’Afrique. Ce riche dialogue d’experts par dessus les océans met en exergue une spécificité du patrimoine agroalimentaire, qui est de relier les continents entre eux : la viande produite en Amérique latine est traitée dans les abattoirs parisiens, le sucre mexicain est employé pour confectionner les sucreries écossaises …
En cinq parties abondamment illustrées, des sites remarquables sont présentés et l’on découvre des savoir-faire:
– produire le sel, le sucre, le café ;
– stocker, conserver pour transformer: le grain, le sucre ;
– boissons d’élite, boissons populaires : le champagne, la bière ;
– conditionner pour transporter la viande, le poisson;
– vendre et consommer.
Une réflexion est amorcée sur le sens de l’image de l’industrie, les évolutions des usages et du goût -en particulier au cours du XVIIIe siècle-, les innovations techniques et les transformations radicales du XIXe siècle.

Télécharger la version PDF in extenso